mardi 13 mai 2014

Grands Webcomics Du XXIe Siècle (1): Nimona


On a annoncé partout que c'est le mois du roman, ou quelque chose comme ça. Il me semble donc que c'est le bon moment pour se pencher sur le phénomène littéraire le plus florissant (pour l’instant) de ce siècle: les webcomics.
- Mais il y en a des brouettes! Par lequel commencer?
La réponse est évidente: par NIMONA.
J'ai entendu quelqu'un demander:
- NIMO quoi?
NIMONA.
- Comment?


NI-MO-NA.


Ça s’écrit comme ça se prononce, 
et ça se prononce comme ça s’écrit.


NIMONA est écrit et dessiné par Noëlle Stevenson, dont vous connaissez sûrement le blog, Gingerhaze.
Nimona, l’héroïne, a une relation compliquée, un peu conflictuelle, on va dire, avec le super-villain dont elle est la sidekick: mais il faut bien qu’elle s’en accommode, ça n’a pas été simple pour elle de décrocher, à l’agence pour l’emploi, ce stage de sidekick chez un super-villain.
En fait non. Ce n’est pas ça qui s’est passé.
Ce qui s’est passé est bien plus compliqué que ça.
Comme ce n’était pas assez que la vraie vie des vraies gens soit compliquée, il faut que celle des super-villains et de leurs sidekicks le soit aussi. Alors que des fois, au lieu d’ourdir des schèmes funestes pour la domination du monde, ce dont vous avez vraiment envie c’est de vous promener dans une fête foraine avec quelqu’un qui pourrait être votre papa, et de mordre à belles dents dans le churro* tout chaud qu’il vous a payé.
Il y a bien d’autres choses dans ce  comic, de l’action, de la romance, des capes qui flottent élégamment même en l’absence de vent, des canons à plasma qui font FWOOM, des lasers qui font CHOOOOM, et des épées qui font SHLINK, et des accès inattendus de mélancolie.


Les choix graphiques de Noëlle Stevenson pour NIMONA privilégient la lisibilité, la cursivité auxquelles invite le format webcomic, les passages les plus intenses, émotion, action, sont servis par un minimalisme assumé dont la dessinatrice s'affranchit, à l'occasion, pour suggérer qu'il peut y avoir, dans son petit théâtre de marionnettes, plus que ne rencontre le regard.



Et pourquoi en parler maintenant? Parce que le prochain chapitre, qui commence cette semaine, de Nimona est annoncé comme le dernier, et que vous pourrez donc, pour quelques semaines encore, connaître les angoisses délicieuses de l’attente entre deux épisodes: la plus grande jouissance qu’offrent les webcomics. Mais le temps presse! Il n’y en a plus pour longtemps, précipitez-vous dessus!
Mais surtout, commencez par le commencement et lisez tous les épisodes dans l’ordre.


Il le faut absolument, sinon vous ne comprendrez jamais pourquoi tout le monde à la récré ne parle que de «Fwoom cannon» et de «shark boobs».

Un message à caractère informatif de Noëlle Stevenson (l’auteur de Nimona, donc):

Noëlle: It has recently occurred to me that some of you, particularly those who don't follow me on Tumblr, might not know about the future of NIMONA the webcomic. Here are the details: NIMONA is a self-contained single-arc story. Meaning that it is entering its final act now and will be coming to an end soon.

Noëlle: Il a récemment été porté à ma connaissance que certains d’entre vous, en particuliers celles et ceux qui ne me suivent pas sur Tumblr, pourraient se poser des questions à propos du futur de Nimona the webcomic. Voilà l’affaire: NIMONA est une self-contained single-arc story. Ce qui veut dire qu’elle entre dans sa phase finale et que la conclusion est pour bientôt.

Q: How soon?
A: Well, not like SUPER soon. Probably about 5-6 months.

Question: Quand bientôt?
Noëlle: Pas super-bientôt, mais bientôt.

Q: Will I be able to buy NIMONA in physical form in the future?
A: Yes! Upon completion, NIMONA will be published by HarperCollins as a YA graphic novel. The graphic novel is due out in early 2015. 

Question: On pourra un jour acheter «  NIMONA, le livre »? au format papier, ou e-book, ou whatever?
Noëlle: Oui! Une fois terminé, NIMONA sera publié par Harper Collins sous le label « Young Adult graphic novel ». La version papier sortira début 2015. 

Q: Is the webcomic ending because of the book deal? 
A: No, the ending has been planned from the very beginning! It was never meant to continue indefinitely - it's ending because it was always supposed to end.

Question: C’est à cause du contrat d’édition que tu mets fin au webcomic?
Noëlle: Non, la conclusion était prévue dès que j’ai commencé à écrire l’histoire, il était prévu dès le départ que ça s’arrêterait un jour, c’est ça que ça veut dire « self-contained single-arc », suivez un peu.

Q: What's next after NIMONA wraps up?
A: It will be followed by another comic! It will feature a new story, a new setting, and new characters.The details on that are still sketchy, except that it will also be published by HarperCollins.

Question: Tu feras quoi quant tu auras bouclé NIMONA?
Noëlle: Je ferai  une autre comic! Avec une nouvelle histoire, un nouveau contexte, de nouveaux personnages. Je ne vous en dis pas plus, sinon que ce sera aussi publié par Harper Collins.

Q: Is there a sequel planned for NIMONA?
A: Not at the moment. We'll see what happens.

Question: Y’ aura une suite à NIMONA? Dis oui, dis oui!
Noëlle: C’est pas prévu pour l’instant. Il arrivera ce qui arrivera.

Pendant que je rédigeais ce billet, dans un de ces brefs épisodes de narcolepsie, hantés de fugitives images oniriques, dont je vous ai déjà parlé, j’ai vu Noëlle Stevenson surgir soudain de la nuit, se pencher vers moi et me déposer un petit bisou sur le bout du nez. 
La vie est belle.

* chichifregi, en anglais des Amériques.

Life advice from Nimona: when you get tired, just be a cat.

2 commentaires:

Algésiras a dit…

Super article sur un webcomic que j'adore! J'espère qu'un éditeur français s'empressera de le traduire et de le faire découvrir chez nous. ^^

Tororo a dit…

Chère lectrice, vous savez qu’habituellement c’est votre blog qui est ma source d’information favorite sur l’actualité des webcomics! Alors vous pensez si ce commentaire me fait plaisir!