samedi 25 février 2012

D'un instrument assez polyvalent pour qu'on puisse en user pour descendre dans un gouffre, ou pour se fabriquer un masque, au choix



Le dessin n'est pas la probité de l'art*, mais sans doute son système nerveux, très nerveux,
un fil noir pour descendre dans le gouffre,
pour se fabriquer des masques, ou envelopper les autres.
Peut-être comme chez Urs Graf,
le peintre lansquenet,
ce fil se termine souvent en flèches, grappins, harpons.
Dessin pour prendre, approcher, déchirer, accrocher.
Attaque et défense. Plis et replis.
Dessin, pour se battre contre l'ombre.

Louis Pons, Le dessin, l'objet et le reste (Fata Morgana, 1992)



Tiens?


Voilà de nouveau Urs Graf, qu'est-ce qu'il fait là?
Je croyais qu'on avait perdu sa trace en 1529?



Vous risquez de retrouver souvent Louis Pons en invité surprise de (ou du moins, cité sur) ce blog: c'est un de mes héros. 

*C'est à Ingres qu'on attribue, le plus souvent, la formule "Le dessin est la probité de l'Art".

Aucun commentaire: